Japon – « Visite du président du conseil départemental de l’Ain »

Posted: 18 juillet 2016 | Presse

Journal JOMO SHINBUN du 26 février 2016-02-26

 

Visite du président du conseil départemental de l’Ain

 

Vers une coopération touristique avec Tomioka

 

Une longue relation avec la Filature de soie de Tomioka

 

Le 25, M. Damien Abad, membre de l’Assemblée nationale et président du conseil départemental de l’Ain, département fortement lié à la Filature de soie de Tomioka situé dans la région Auvergne-Rhône-Alpes dans le Sud-Est de la France, a visité Tomioka où il s’est entretenu avec le maire M. Iwai et où il a visité la Filature de soie de Tomioka. Les deux parties se sont mises d’accord sur leur volonté de coopération touristique mutuelle entre leurs régions respectives.

 

A Cerdon dans l’Ain se trouve la cuivrerie ayant produit les bassines de cuivre des machines de filature introduites à l’occasion de la fondation de la Filature de soie de Tomioka en 1872. A Jujurieux on trouve les Soieries Bonnet, un site considéré comme le protoype du système du pensionnat adopté par la Filature de soie de Tomioka.

 

En novembre 2015, le maire de Tomioka M. Iwai a participé à un évènement d’échanges franco-japonais organisé dans la ville de Lyon située dans un département voisin de l’Ain (évènement organisé par le bureau consulaire du Japon à Lyon) et a visité la Cuivrerie de Cerdon ainsi que les Soieries Bonnet. La présence de M. Abad qui accompagnait alors la délégation sur place a contribué à concrétiser cette visite à Tomioka. M. Abad est en visite au Japon dans le cadre d’un programme d’invitation de 5 jeunes députés français organisé par le Ministère des Affaires étrangères.

 

M. Abad a visité l’Entrepôt à cocons Est, l’Atelier de dévidage et la Résidence des Brunat. Dans l’Entrepôt à cocons Est, il a observé de près le panneau de présentation de l’Ain ainsi que la démonstration de filature sur une réplique d’une machine de filature à la française.

 

M. Abad a déclaré : « L’architecture du site est impressionnante et on ressent ici l’histoire des échanges franco-japonais à travers la soie. Il faut développer la coopération touristique entre Tomioka et notre région pour ne pas limiter le tourisme à Tokyo et Paris. »

 

M. Iwai a quant à lui affirmé sa volonté en déclarant : « Nous souhaitons dorénavant réfléchir à la concrétisation d’une coopération touristique. » Il a également déclaré qu’il souhaitait étudier l’importation du vin pétillant de Cerdon.

 

Légende photo :

 

Le président du conseil départemental de l’Ain M. Abad (deuxième en partant de la gauche) visitant la Filature de soie de Tomioka avec le maire de Tomioka M. Iwai

 

 

 

 

 

 

Journal SANKEI SHINBUN du 26 février 2016

 

Le cercle de l’amitié noué par la Filature de soie de Tomioka

 

Le président du conseil départemental de l’Ain en visite à Tomioka

 

Le 25, le président du conseil départemental de l’Ain M. Damien Abad a visité la Filature de soie de Tomioka. C’est à l’occasion de la signature du pacte d’amitié entre Tomioka et Bourg-de-Péage dans la Drôme en novembre 2015 que ce dernier avait exprimé son souhait de visiter la ville japonaise. Le département de l’Ain et Bourg-de-Péage, tous deux situés en région Auvergne-Rhône-Alpes, font partie d’un cercle d’amitié axé sur la Filature de soie de Tomioka et se développant à grands pas.

 

Bourg-de-Péage est le lieu de naissance de Paul Brunat, l’homme qui dirigea la construction de la Filature de soie de Tomioka. Le pacte d’amitié entre les deux villes s’est concrétisé à l’occasion de la visite en France de la délégation menée par le maire de Tomioka M. Kentaro Iwai. La délégation a été accueillie à Cerdon dans l’Ain par M. Abad avec qui elle a également visité la Cuivrerie de Cerdon ainsi que les Soieries Bonnet.

 

La Cuivrerie de Cerdon a fabriqué les bassines de filature utilisées à l’époque de la fondation de la Filature de soie de Tomioka. Les Soieries Bonnet quant à elles sont considérées comme le prototype du système du pensionnat adopté par cette même filature. M. Abad, également membre de l’Assemblée Nationale, est en visite au Japon dans le cadre du « programme d’invitation du groupe des jeunes députés de la nouvelle génération » organisé par le Ministère des Affaires étrangères à destination de 5 jeunes députés français.

 

Lorsque M. Iwai parle de « passer à l’étape suivante grâce aux liens vraiment très forts qui se sont développés entre nous », M. Abad répond qu’il est « important de mettre en place des accords de coopération touristique entre les collectivités locales de nos deux pays ». Lors de sa visite, M. Abad observa avec intérêt les démonstrations de filature sur machine de filature à la française organisées dans l’Entrepôt à cocons Est.

 

M. Abad décrit en ces termes ses impressions : « J’ai eu l’impression de revenir plus de 100 ans dans le passé. C’est un site très impressionnant. » Le directeur du Bureau consulaire du Japon à Lyon, M. Kobayashi, qui a joué le rôle de passerelle pour la mise en place de cette visite, accompagne les deux parties sur place. Il a insisté en expliquant : « Les échanges avec les leaders des provinces françaises sont très importants. C’est formidable qu’il existe une telle variété de réseaux diplomatiques entre nos deux pays »

 

Légende de la photo :

Messieurs Abad (droite), Iwai (centre) et Kobayashi observant avec intérêt une démonstration de filature sur une machine de dévidage à la française.